Universités

Université de Senghor – Alexandrie, Egypte

Université internationale de langue française au service du développement africain. Opérateur direct de la Francophonie. Un pôle d’excellence au service du développement

Le projet de création d’une université francophone au service du développement africain a été présenté et adopté au Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays ayant le français en partage, à Dakar, en mai 1989. L’Université Senghor, établissement privé de 3ème cycle reconnu d’utilité publique internationale, a été inaugurée officiellement le 4 novembre 1990, par Mohamed Hosni Moubarak, Président de la République Arabe d’Egypte ; Abdou Diouf, Président de la République du Sénégal ; François Mitterrand, Président de la République Française ; Mobutu Sese Seko, Président de la République démocratique du Congo et l’ancien Président Léopold Sédar Senghor, avec la présence du Prince héritier du Royaume de Belgique.
L’Université Senghor, Opérateur direct de la Francophonie, offre, depuis maintenant plus de 25 ans, des formations pluridisciplinaires et pluri-thématiques consacrées au développement durable dans un contexte de mondialisation. Elle a pour vocation de former et de perfectionner des cadres de haut niveau des secteurs public et privé et d’orienter leurs aptitudes vers l’exercice des responsabilités dans certains domaines prioritaires pour le développement.
L’Université Senghor, université francophone internationale à finalité professionnelle, œuvrant au service du développement africain, n’en est pas moins ouverte à tous les francophones qu’elle prépare aux métiers du développement dans la ligne des Sommets de la Francophonie qui se sont tenus à Ouagadougou en 2004, à Bucarest en 2006, à Québec en 2008, à Montreux en 2010, à Kinshasa en 2014. Elle pilote des projets en matière de développement à travers les travaux des ses étudiants, tissant notamment un réseau de compétences et d’expertises au moyen de la professionnalisation de ses auditeurs, de formations continues et à distance.