Projet

Un projet de pharmacopée traditionnelle en Afrique centrale qui contribue aux ODD

Partager l'action

Les Principes méthodologiques généraux pour la recherche et l’évaluation de la médecine traditionnelle publiés en 2000 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), définissent la médecine traditionnelle comme  »la somme totale des connaissances, compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et expériences propres à une culture et qui sont utilisées pour maintenir les êtres humains en bonne santé ainsi que pour prévenir, diagnostiquer, traiter et guérir des maladies physiques et mentales. »

Le Projet « Valorisation des plantes aromatiques et médicinales d’Afrique centrale et développement des médicaments traditionnels améliorés » (VALPAM), co-construit et porté par des experts des universités de Douala et de Yaoundé I au Cameroun, s’est ancré dans l’Agenda 2030 au cours du cycle d’ateliers d’intelligence collaborative, organisé par le Programme ACTIF, en collaboration avec la Direction de Afrique Centrale et Grands Lacs de l’AUF.

Le projet VALPAM est pluri-disciplinaire et pluri-compétences, et se concentre donc sur le domaine de la pharmacopée traditionnelle en Afrique centrale.

Ce projet d’innovation sociale des domaines de la santé, de l’environnement et de l’économie durable, contribuera notamment à l’atteinte des ODD 3 (santé), 12 (consommation durable) et 15 (vie terrestre). En effet, il vise à mettre sur pieds une plateforme de production et de distribution de médicaments traditionnels améliorés (MTA) formulés à base de plantes aromatiques et médicinales issues de la flore de la sous-région d’Afrique Centrale.

Les objectifs du Projet VALPAM sont les suivants:

  • Réaliser des enquêtes ethnobotaniques dans la sous-région Afrique Centrale, afin de déceler les plantes les plus intéressantes à étudier.
  • Mettre sur pieds une plateforme constituée d’une équipe pluridisciplinaire de chercheurs et disposant d’un plateau technique d’analyse, de formulation et de conservation des MTA.
  • Évaluer les propriétés curatives des MTA formulées à partir des plantes sélectionnées au potentiel thérapeutique avéré.
  • Mettre sur pieds au niveau de la sous région Afrique Centrale, des centres ou « pools » agréés de distribution des MTA formulés.

La viabilité du projet VALPAM nécessite l’implication et l’adhésion tant des institutions (Ministères de la santé publique, de la recherche scientifique, de l’environnement et de l’agriculture) que des organismes internationaux tels que l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI).

  • 19 Jan. 2021 — 30 Juin. 2021

  • Afrique Centrale et des Grands Lacs

19 personnes aiment cette action

Acteurs

Bénéficiaires

Etudiants, tradipraticiens, pharmaciens, médecins, enseignants , chercheurs, herboristes, techniciens de laboratoire, populations de la sous région Afrique centrale

Objectifs de développement durable (ODD)

Axes stratégiques de l'AUF

  • Développement global des sociétés
  • Qualité de l'éducation, de la recherche et de la gouvernance